Rechercher
  • MonProjetChien

Nouvelle victoire pour la France: encore première sur l'abandon d'animaux de compagnie !

Il s’agit d’un discours convenu à l’arrivée des beaux jours: l’abandon des animaux de compagnie est un fléau et ce majoritairement pendant la période estivale. Quels sont les chiffres révélateurs de ces abandons de chiens au fil des ans ? Pourquoi de plus en plus d’animaux sont-ils abandonnés, et comment peut-on remédier à ce désastre ?


L’ampleur de l’abandon des chiens en France :


D’après les statistiques de la SPA et celles du site Santé Vet, la France connaît un accroissement net du nombre d’abandons de chiens, et plus largement des animaux de compagnie, depuis ces dernières années.

En 2006, la SPA recensait 32 195 entrées dans leurs refuges. Notons que ce chiffre ne tient donc pas compte des animaux abandonnés illégalement sur la voie publique n'ayant pas la chance d'être en charge à temps. L’année suivante, ce sont 36 110 animaux de compagnie abandonnés qui ont trouvé refuge auprès de la SPA.


Ce chiffre est resté relativement stable jusqu’en 2009, avec 19 200 chiens abandonnés cette année là, ainsi que 17 100 chats, soit un total de 36 300 animaux. Mais depuis, le nombre d’abandons a littéralement explosé : d’après les derniers chiffres communiqués par 30 millions d'amis dans une vidéo au début de l’été 2019, la France détient le triste record Européen d’abandons avec près de 100 000 animaux concernés, dont 60 000 pendant la période estivale.


Pourtant, l’abandon sauvage est considéré par la loi comme un acte de cruauté envers les animaux, et est puni par la loi de 30 000€ d’amende et 2 ans de prison. Malheureusement, ces peines ne sont presque jamais appliquées, par laxisme ou parce que les propriétaires sont rarement pris sur le fait. Les abandons illégaux de chiens et de chats sont donc bien souvent réalisés en toute impunité.


Comment expliquer un tel taux d’abandon d’animaux de compagnie ?


D’après un sondage effectué par Wamiz auprès de 4 737 propriétaires réalisé en 2017, ce serait de la faute de l’animal lui même (maladie, vieillesse, comportement et naissances non désirées) pour près de 48%. En second, les évènements familiaux (déménagement, naissance, décès, séparation/divorce, voisinage, hospitalisation et maladie) avec 35%. Les allergies représenteraient près de 7% tout comme les charges financières. Le manque de temps n'est invoqué que dans 2% des cas, et 1% seulement viendraient des départs en vacances.


Force est de constater que le manque d’information et une mauvaise organisation seraient les causes principales de l’abandon. Effectivement, l’animal "cadeau" pendant les fêtes mène souvent à un abandon à l’arrivée de l’été : le chien a grandi et de potentiels troubles du comportement font leur apparition, il faut également le faire garder, etc.


Les propriétaires sont mal préparés à l’arrivée d’un animal de compagnie dans la famille, et mal informés des contraintes liées à l’adoption d’un chien. Les besoins de l’animal sont souvent sous-évalués. L’Homme considère encore le chien comme un objet et en oublie souvent que c’est un être vivant ayant besoin d’être entretenu.


Comment remédier au fléau de l'abandon :


Afin d’améliorer les choses, il faut avant tout se préparer. L'acquisition d’un animal n’étant pas acte anodin, il est primordial de ne pas le faire sur un coup de tête.

Les animaux “cadeaux”, venant généralement d'animaleries, sont souvent les moins désirés et finissent par ne devenir QUE des cadeaux. Or il ne s’agit pas d’un jouet mais bel et bien d’un animal vivant.


Ensuite, pour bien faire les choses, il ne faut pas décider de prendre un chien parce qu’il est “mignon”, comme dit précédemment, c’est un animal vivant, donc une responsabilité, cela va sans dire. Il faudra prendre en compte l’évolution du chien, ses besoins ainsi que son comportement mais également son futur lieu de vie avant de prendre une décision.


Si, pour une quelconque raison, vous ne pouvez plus vous occuper de votre chien, il ne faut pas hésiter à faire appel à des associations, elles sont là pour vous aider et s’il le faut, vous guider vers un abandon légal.

Si vous ne pouvez pas partir en vacances avec votre animal, il existe là encore des professionnels spécialisés dans la garde canine.

Pour acquérir un chien, il faudra donc bien vous préparer et heureusement pour vous, il existe, encore une fois, des professionnels canin spécialisés afin de vous amener vers des choix de races de chien adaptées de façon responsable.

27 vues